6. nov., 2017

Appel à la vigilance !

Appel à la vigilance sur les produits d'hygiènes!!!

Bonjour

 

Je reviens aujourd’hui, avec un article sur les dentifrices. Comme vous avez pu le remarquer, mes derniers articles sont de plus en plus orientés vers une consommation de produits sain et bio.

 

La transition n’est toujours pas facile à réaliser, certains produits "no clean" sont efficaces ou bons et de fait, difficile de les remplacer, c’est également difficile de changer ses habitudes.

Et puis, il faut se l’avouer certaines marques ou produits nous font rêver car elles procurent une sensation de valorisation, de plaisir et un réel bien être… parfois au détriment de notre santé !

 

Le dentifrice n’a rien de glamour, je commence donc ma transformation "green" avec un produit qui sera facile à change.

 

Les composants indésirables dans les dentifrices.

 

Comme d’autres produits cosmétiques et/ou d’hygiène, les dentifrices sont susceptibles de renfermer des perturbateurs endocriniens. Ces composés toxiques qui interfèrent avec notre système hormonal sont à éviter autant que possible.

 

Les plus répandus dans les dentifrices sont le butylparaben et le propylparaben ainsi que le triclosan, doublement indésirable car il s’agit d’un antibactérien auquel les microbes pourraient devenir résistants.

 

Subtilité supplémentaire : pour les dentifrices médicaments, vendus en pharmacie, le propylparaben est nommé p-hydroxybenzoate de propyle sur les listes d’ingrédients. On trouve aussi du sodium propylparaben sous le nom p-hydroxybenzoate de propyle sodique.

 

1)            Aqua- eau-

 

2)            Hydrated silica : acide silicique. C’est un agent abrasif censé nettoyer l’émail. Cependant, à partir d’une certaine dose, il peut accentuer l’usure des dents. Étant le 2e ingrédient le plus présent dans ce produit, le risque d’usure est élevé.

 

3)            – Glycerin : aussi appelé glycérol. Additif de synthèse ayant un léger goût sucré. Propriétés laxatives, risques de nausées et de migraines.

 

4)            Strontium acetate : c’est un désensibilisent pouvant provoquer des crampes.

 

5)            Sodium methyl cocyl taurate, ce tensoactif est un moussant, irritant.

 

6)            Xantham gum, (E415) : gélifiant, risque de diarrhées à forte dose.

 

7)            Titanium dioxyde (E171) : épaississant, risque d’inflammation, vous en trouverez dans certains médicaments.

 

8) Aroma, ????: arômes chimiques, exhausteur de gout, si est à base de glutamate, risque  neurotoxique.

 

9) Sodium saccharin ; agent sucrant, édulcorant artificiel, a base de pétrole, la saccharine dans les année 1970 était lié à la maladie cancéreuse ?

 

10- 11) sodium de propylparanben et méthylparaben ; des conservateurs, et anti bactérien, tout le monde connait leur toxicité

 

12) limonéne ; le linalol est une substance parfumante naturellement présente dans les huiles essentielles de thym, lavande officinale et lavandin, pin sylvestre, laurier noble, bigaradier, marjolaine, menthe poivrée, mais aussi dans les extraits de citron, orange, serpolet, ylang-ylang, verveine, myrte, néroli, coriandre, géranium, limette, mélisse, muscade, basilic, bergamote…risque d’allergie

 

13) Les  lauryl sulfate de sodium ; les agents moussants plus utilisé dans les produits d’hygiène (savon, shampoing…) ils donnent des aptes. 

 

Je termine avec les agents moussants trop agressifs, et assèchent la peau. Comme tous les détergents surfactants (incluant les savons), il enlève le gras de protection sur la peau, et peut causer des irritations de la peau et des yeux.

 Le LSS peut causer des affections de la peau (dont le nom général est la dermatite) le SDS est connu pour causer des ulcères aphteux. 

 

 De plus, le sodium lauryl sulfate est un composant qui peut provoquer des irritations, est assez souvent employé. Si on ressent ou constate une sensation d’irritation après le brossage, ou le lavage, c’est peut-être lui le coupable.

Il vaut donc mieux opter pour un dentifrice, ou un gel douche sans sodium lauryl sulfate, ce qui permettra d’en avoir le cœur.

 

C’est sans doute le premier à éliminer de votre salle de bain.  Repérer les, à l’orthographe « Lauryl, laureth….sulfate de sodium  » ou dodécylsulfate de sodium (SDS), plus connu sous sa dénomination INCI sodium lauryl sulfate ou SLS…..

 

La question à se poser est « j’aime la mousse et je m’empoisonne ? »

 

Voilà, si comme moi à la lecture de cette longue liste de produits, vous êtes écœurés de ce que l’on met sur sa brosse à dents quotidiennement, dans une démarche de soin et de santé bucco-dentaire qui plus est, revoyez la liste des ingrédients contenus dans votre dentifrice.

 

Méfiez-vous aussi des dentifrices fabriqués à l’étranger qui peuvent contenir des composants interdits (rappelez-vous du scandale du dentifrice chinois il y a quelques années).

 

Et ne cédez pas aux sirènes des dentifrices dits « bio », vendus à prix d’or en grande surface.

 

Après avoir « épluché » la composition des dentifrices de supermarché, j’ai renoncé à en utiliser.

Je me suis donc tournée vers des produits naturels et bio. Ces dentifrices sont doux, ils prennent soin de notre bouche, sans colorants ni conservateurs.

 

  Deux dentifrices maison bien meilleurs que ceux du commerce bio

 

Il est possible et facile de concocter votre propre dentifrice et, ainsi, d’éviter les effets néfastes des dentifrices du commerce.

L’huile de coco est un très bon ingrédient à inclure dans vos recettes. La recherche a constaté que l’huile de coco traitée par enzymes inhibe fortement la croissance de la plupart des souches de bactéries Streptococcus, dont le Streptococcus mutants, une bactérie jouant un rôle majeur dans le développement de la carie dentaire.

 

Par ailleurs, avec la résistance croissante aux antibiotiques, il est important que nous nous tournions vers de nouveaux moyens de combattre l’infection microbienne.

 

S’il ne vous viendrait pas à l’idée de vous frictionner les gencives avec de l’antigel, de vous brosser les dents avec du liquide vaisselle ou de donner à vos enfants des perturbateurs endocriniens qui les rendront peut- être stériles, et souvenez- vous que la muqueuse buccale soit 2 fois plus perméable que la peau ce malgré le rinçage, il n’est pas exclu que nous avalions un peu du produit et que la bouche est l’entrée de notre tube digestif.

 

Voici deux recettes faciles à réaliser chez soi.

Dentifrice maison à la menthe poivrée et huile de coco

Ingrédients :

½ tasse d’argile verte- 2 cuillères à café de bicarbonate de soude- ¼ tasse d’huile de coco ou HV

1 à 4 gouttes d’huile essentielle selon votre choix - menthe poivrée ou citron-

Préparation :

Versez l’argile et le sel dans un bol. Ajoutez l’eau et bien mélanger. Ajoutez le reste des ingrédients.

Mélangez de nouveau : les ingrédients doivent former une pâte. Conservez la préparation dans un récipient avec couvercle.

 

Utilisation :

Mettez un peu de cette préparation sur votre brosse à dents. Humidifiez la pâte en passant votre brosse sous l’eau. Brossez-vous les dents comme d’habitude. 

Si vous préférez un dentifrice sans huile de coco, vous pouvez tester la recette suivante.

 

Dentifrice au bicarbonate de soude et à la menthe poivrée

 

Ingrédients :

1 cuillère à café de bicarbonate de soude : Le bicarbonate légèrement abrasif et blanchissant naturel procurera à vos dents un blanc éclatant ! Il est également antiseptique, antibactérien et il équilibre le pH.

1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée ou de citron pour vous donner une bonne haleine. Cela renforcera également l’effet antibactérien de ce dentifrice 100 % naturel et 100 % écologique ! 

 

Comment guérir naturellement une carie dentaire et une maladie des gencives?

 

Savez-vous qu’il existe une approche simple et naturelle pour maintenir une bonne santé dentaire ? Comment faire pour arborer un magnifique sourire aux dents blanches sans nuire à sa santé ?

 

Les huiles essentielles sont imbattables pour assainir efficacement la bouche.

Les HE Le Tea Tee (arbre à thé), le clou de girofle (Eugenia) sont particulièrement efficaces contre les bactéries et le champignon buccaux.

De même que si vous débutez un abcès ou une infection des dents ou des gencives, vous pouvez appliquer cette pate directement à l’endroit concerné plusieurs fois par jour en attendant votre rendez-vous chez votre dentiste.

 

Ne pas mettre HE Tea Tee et Clou de girofle, pour vos enfants. Pour le gout incorporer1 gte HE d’anis ou mandarine,  ……………………. Ils conviennent à toute la famille.

 

Préparation : Mélangez tous les ingrédients dans un bol jusqu’à ce que ça forme une pâte. Je sotck dans une grosse seringue.

 

Brossez-vous les dents comme d’habitude.

 

Voilà un moyen facile pour éviter les produits chimiques nocifs

Ces quelques petits changements d’habitude vous permettront de conserver des dents bien implantées, d’éviter les caries et les éventuelles inflammations à condition de maintenir un brossage régulier (2 fois par jour)en attendant votre RdV chez votre dentiste.

 

J’ai sélectionné une pâte dentifrice.

 

Il existe plusieurs marques tout aussi efficaces, telles que Logona, Lavera, Cattier, Melvita… J’ai choisi pour mon exemple, Weleda, après avoir vérifié leur composition, ils ne présentaient aucun ingrédient controversé. Je l’utilise , lorsque je n’es plus mon dentifrice maison.

 

Ce dentifrice aide à neutraliser les attaques acides responsables de la formation des caries et garantit une protection contre la formation du tartre.

 

La transition n’est toujours pas facile à réaliser, certains produits no clean sont efficaces ou bons et de fait, difficile de les remplacer, c’est également difficile de changer ses habitudes.

Et puis, il faut se l’avouer certaines marques ou produits nous font rêver car elles procurent une sensation de valorisation, de plaisir et un réel bien être… parfois au détriment de notre santé !

 

Oui !  faire son dentifrice est bien plus sain. Je suis dermo cosméticienne naturelle, et je milite contre les produits qui nous empoissonnent.

 

A bientot, Maryse 

voir aussi : www.dermocosmetisquenaturelle.com