15. août, 2017

Comment utiliser la gemmothérapie?

Dans quel cas est-elle bonne pour vous ?

 

De manière générale, la « médecine des bourgeons » est préventive et régulatrice.

Elle agit en profondeur, vous protégeant des maladies infectieuses, du vieillissement de l’organisme (arthrose, ralentissement des fonctions cérébrales…).

 

Elle  régule certains troubles du métabolisme, notamment ceux liés à la nutrition, à la digestion et à  l’élimination.

 

En prévention, il est recommandé d’observer une cure de plusieurs semaines, en ménageant une pause thérapeutique de 7 jours toutes les 3 ou 4 semaines.

 

Pour certains bourgeons, les résultats peuvent être plus rapides, selon les pathologies et les individus. Par exemple, le bourgeon de tilleul peut être efficace dès le 1er jour.

 

La gemmothérapie agit plus sur le processus de régulation globale d’une fonction que sur un organe précis.

Le plus souvent, le macérât des tissus jeunes d’une plante reproduira des effets assez comparables à ceux de la plante adulte, avec toutefois l’avantage de combiner les propriétés de tous ses différents organes.

 

Des exemples ?

 

Les jeunes pousses du romarin sont plus actives dans la protection du foie que les préparations de plante adulte.

L’aubépine, par ses sommités fleuries et ses fruits, est l’une des plus grandes alliées de votre cœur. Son bourgeon possède une action régulatrice sur le système nerveux sympathique, celui-là même qui commande la sphère cardiaque.

 

Dans un ouvrage consacré à la gemmothérapie, le Dr Morel parle de la « globalité » du bourgeon.

Le tissu embryonnaire offrirait un spectre d’action beaucoup plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément.

Grâce aux bourgeons, vous pouvez répondre à un plus grand nombre de besoins.

 

La gemmothérapie est aussi parfaitement adaptée aux thérapeutiques qui s’inscrivent dans la durée, en particulier chez les enfants.

 

        2.  Posologie et durée de cure

 

En règle générale, vous devrez utiliser les bourgeons par voie orale, et plutôt en dehors des repas, 1 à 3 fois par jour.

 

Pour les macérât-mères, (ou macérat glycériné concentré), il est conseillé de prendre 5 à 30 gouttes par jour.

 

La plupart des producteurs de macérats concentrés recommandent de commencer par 5 gouttes de macérat glycériné concentré par jour. Vous pouvez alors augmenter progressivement le dosage (1 goutte supplémentaire par jour, ou plus lentement 1 goutte  supplémentaire tous les 3 jours), jusqu’à 15 gouttes.

 

Comme nous avons tous et toutes un rythme qui nous est propre, chacun peut ainsi s’adapter en douceur.

 

Une autre façon de procéder est de prendre le même nombre de gouttes durant toute la cure.

Habituellement, on prend 3 fois 5 gouttes par jour, ou bien 15 gouttes le matin, ou 2 fois 15 gouttes la journée.

 

Certains extraits de bourgeons peuvent aussi être utilisés en application cutanée : le nombre de gouttes sera alors dilué dans 3 fois son volume d’eau.

 

N’oubliez pas : tout le monde peut utiliser ces extraits de bourgeons, y compris les enfants (en principe 1 goutte pour 10 kg) et les femmes enceintes (5 gouttes par jour) !

Il n’y a pas de contre-indication connu à l’emploi des bourgeons, sauf les cas où l’alcool est proscrit (religion, ancienne addiction à l’alcool…).

 

        3.  Puis-je faire mes propres mélanges ?

 

La gemmothérapie s’utilise seule ou sous la forme de mélanges. Comme nous l’avons vu, les bourgeons agissent plus sur certaines grandes fonctions organiques que sur des organes précis.

 

Pour cette raison,Dr Pol Henry réalisait ses prescriptions en unitaire, chaque bourgeon étant à prendre séparément.

 

 

Actuellement, certains prescripteurs réalisent des mélanges de bourgeons, aussi appelés « complexes », pour bénéficier d’une synergie entre diverses propriétés.

 

Cependant, soyez prudent ! Une mauvaise association peut rendre le  remède inactif.

 

Ici comme ailleurs, le mieux est l’ennemi du bien ! Dans tous les cas, le mélange de deux à trois extraits différents dans une même préparation semble être le maximum.

 

 

Les bourgeons du FIGUIER

 

Du latin Ficus carica L., le Figuier appartient à la famille des Moraceae

 

Propriétés et indications : Nervosité, hypersensibilité

 

Accompagnement des traitements de l’épilepsie

 

Troubles de la spasmophilie

 

Tics nerveux chez l’enfant

 

Gastrites, spasmes digestifs, crampes d’estomac (en lien avec l’émotionnel)

 

Posologie :

 

Vous prendrez 15 gouttes le soir ou matin et soir.

 

Quels bourgeons associer au bourgeon de figuier ?

 

Nervosité = Figuier + Aubépine + Tilleul

 

Spasmophilie = Figuier + Aubépine

 

Gastrites, spasmes, maux d’estomac = Figuier + Argousier

 

 

A bientôt  Maryse, votre conseillère phyto

voir : Beautevegetale.blogspot.com