22. mai, 2017

C'est quoi la gemmothérapie ?

 Les bourgeons au service de la santé

 

Chacune de leurs parties (fleurs, feuilles, tiges, et racines) renferme des composés qui leurs sont spécifiques. Ainsi, en phytothérapie, on sélectionne telle ou telle partie d’une plante pour sa richesse en certains composants, qui permettent de traiter telle ou telle maladie. Voici un exemple ! On utilise les fleurs et les feuilles du tilleul pour traiter les problèmes d’insomnie. Son écorce (aubier), est quant à elle utilisé comme diurétique …..

 

 la gemmothérapie : les bourgeons.

 

La gemmothérapie tire son nom du mot gemme qui signifie "bourgeon" en latin. La gemmothérapie consiste à utiliser les propriétés des tissus jeunes (naissants)des végétaux en croissance, essentiellement les bourgeons, jeunes pousses, ou encore les radicelles (pour nous cela correspond notre ADN- ou placenta).

 

Récolté juste avant son ouverture, le bourgeon conserve toute son intégrité.  Le vieillissement et les agressions telles que la pollution, les pesticides lui sont épargnés. La nature est ainsi faite : à son premier âge, toute vie organique possède une vitalité beaucoup plus grande que par la suite. Les couches externes du bourgeon le protègent des éléments extérieurs : ainsi, le bourgeon garde toute sa pureté et sa force.

 

En définitive, la richesse et la particularité des bourgeons résident dans la jeunesse de leurs tissus, la diversité et la concentration en principes actifs. Ce qui permet d’établir la supériorité thérapeutique des bourgeons.

 

Certains bourgeons étaient déjà utilisé depuis le Moyen Age, dans le cadre de décoction, d’onguents ou de sirop. Cet usage restait cependant empirique et limité.

 

Un peu d’histoire :  Le créateur de la gemmothérapie

 

La gemmothérapie est une façon originale de tirer profit des plantes pour répondre en profondeur aux maux du quotidien de manière spécifique et ciblée.

 

Découverte en Belgique dans les années 50, la gemmothérapie est beaucoup plus récente que l’utilisation des autres produits de la phytothérapie : huile essentielle ou aromathérapie, teintures-mère, poudre micronisée, infusion, décoction, macération, élixirs floraux ou fleurs de Bach… qui sont d’autres formes galéniques de la phytothérapie.

 

 

C’est le Docteur Pol Henry (1918-1988) qui est à l’origine de cette nouvelle thérapie par les plantes. Dans son étude de l’homéopathie, ce médecin se heurta à des limites qui le poussèrent à voir plus loin. Il s’orienta alors vers la phytothérapie, motivé par les récentes découvertes sur les cellules souches. Ensuite il envisagea de mener ses recherches sur l’usage des tissus jeunes, également appelés tissus embryonnaires – le bourgeon-.

 

Ou trouve-t-on les principes actifs?

 

Aussi petit soit-il à l’échelle de l’arbre, le bourgeon est son organisme de croissance par excellence. Il est sa puissance vitale. Plus surprenant, le bourgeon possède une diversité en principes actifs bien supérieure à ce qu’on l’on trouve dans la feuille ou la fleur. Il renferme les propriétés et les bienfaits de toutes les futures parties de plantes adultes. Son hypothèse repose sur de nombreuses analyses biologiques et études expérimentales biologiques, dont les résultats ont permis de déterminer les extraordinaires propriétés du bourgeon.

 

En quoi consiste cette méthode ? La gemmothérapie,

 

Il faut une préparation bien spécifique pour extraire tous les composants des bourgeons, et ainsi profiter de tout l’éventail qu’offrent leurs propriétés.

 

Avec les investigations du Dr Pol HENRY, une nouvelle technique d’extraction spécifique au bourgeon, découverte dans le courant des années 60, voit le jour.

 

Naturellement, les bourgeons sont récoltés au printemps, à un stade de maturité qui garantit leur vigueur et leur intégrité. Ils sont cueillis juste avant l’éclosion et à l’état frais, afin de préserver leur énergie vitale.

 

 

Pour ce qui est de la préparation en elle-même, elle se fait en plongeant les bourgeons dans un mélange spécifique, conçu pour extraire les composants actifs. Les bourgeons y macèrent pendant 3 semaines. Le produit ainsi obtenu est donc appelé macérât.

 

C’est quoi une macération ou macérât ?  en gemmothérapie

 

En gemmothérapie, on distingue 2 types de préparations. Mais je vous parle de la plus concentrée.

> Les premiers sont les macérât glycérinés dilués, certes un peu compliqué, je vous l’accorde

> La seconde sont les macérât-mères concentrés, obtenus par macération des tissus végétaux embryonnaires dans un mélange eau-alcool-glycérine, le tout sans dilution. Ce mélange permet d’extraire la majorité des principes actifs présents dans les tissus des bourgeons.

Récemment mis sur le marché, ces macérât concentrés sont une avancée véritablement innovante tant du point de vue de l’utilisation, grandement facilitée, que du point de vue des principes actifs, présents en très grand nombre.

 

La macération-mère des bourgeons s’effectue directement dans le mélange leur action combinée libère l’ensemble des principes actifs du bourgeon frais. Chaque élément joue un rôle spécifique :

-L’eau extrait les sels minéraux, les vitamines, les flavonoïdes, les sucres et les polysaccharides,

-La glycérine extrait les composés liposolubles (flavonoïdes, vitamines), c’est-à-dire des substances solubles dans les lipides.

-L’alcool extrait les alcaloïdes, les hétérosides des substances d’origine végétale. Exemple connus d’alcaloïdes : la caféine ou la théine.

 

Présents dans le monde végétale ces grandes familles de molécules, dans lesquelles on trouve une grande diversité de molécules actives. Exemple : la salicyline, présente dans l’écorce du saule et dont on a extrait l’acide salicylique, plus connu sous le nom d’aspirine !

 

Enfin, pour une posologie moyenne de 15 gouttes, l’alcool est présent en proportion infime, ce qui permet aux femmes enceintes et aux enfants de l’utiliser (malgré tout attention pendant le sevrage)

 

Phytothérapie, gemmothérapie, aromathérapies : quelles différences ?

 

La phytothérapie peut être décrite comme étant la connaissance et l’utilisation à des fins thérapeutiques des plantes adultes, feuilles, bois, racines, par exemple. L'aromathérapie est un  concentrer de principes actifs très puissants et parfois dangereux si vos connaissances ne sont pas suffisantes.

Leurs bienfaits, utiles pour de très nombreux maux, ont été reconnus plus officiellement durant les années 70, période où les médicaments étaient montrés du doigt et où le  » retour à la terre  » était le mot d’ordre.

Quarante ans après, c’est toujours d’actualité !!!

 

En gemmothérapie, cependant, on retire la quintessence des principes actifs en faisant macérer les bourgeons ; cette méthode naturelle permet d’obtenir un macérât concentré, sain et inoffensif pour l’organisme.

 

Pour ces raisons, nombreux sont les phytothérapeutes qui conseillent la gemmothérapie aux enfants et femmes enceintes.

 

Je vous prépare un autre article sur: Comment utiliser la gemmothérapie ? 

Réponse à vos questions......